5 Days Cyclable or Not

A force d’emprunter la même piste cyclable tous les matins, la même toujours obstruée par des conducteurs sans scrupule: j’ai eu une idée simple. L’idée est d’alerter la ville à travers l’outil que l’on a tous « Twitter » avec des preuves tangibles en images. J’ai donc pris en photo chaque jour de ma semaine de boulot ( du Lundi au Vendredi ) le tronçon cyclable que j’utilise. Le constat final reste sans appel, ce bilan de semaine affirme mes craintes:

  • La piste cyclable de la Rue de Montreuil située dans le 11éme Paris est très dangereuse. Même constat sur beaucoup d’autres voies cyclables dans la capitale.
  • C’est une piste en contre sens et située sur une rue très étroite
  • Les livraisons la plupart s’y font par des camions imposants qui stationnent sur toute la piste voire débordent sur le trottoir
  • Impossible pour un cycliste de s’aventurer en sens inverse sur la route pour contourner, car avec les camions en face on a aucune visibilité
  • la seule alternative est de souvent changer d’itinéraire à la vue des ces stationnements illicites ou pire continuer à pieds en traînant son vélo.
  • Les barrières entre la route et la piste cyclable, à force d’être franchies par d’énormes roues de camion se sont effritées.

Que faire, allez vous me dire? Je n’ai pas de solution miracle, car ce phénomène est un fléau humain, qui ne dépend pas d’une infrastructure sécurisante mais du comportement de chaque usager de la route. Autant le cycliste doit faire attention et donner priorité aux piétons, autant les conducteurs doivent en faire de même vis à vis des cyclistes. Mais force est de constater que le conducteur parisien est très égoïste sans considération et peu regardant sur les risques qu’il fait prendre au cycliste en stationnant ainsi sur les pistes. Avec l’expérience sur les voies cyclables, on peut noter qu’il est nécessaire de:

  • positionner des agents municipaux sur les pistes cyclables étroites, à double sens et sans barrière afin d’éviter les abus de stationnements, les motos et autres infractions illicites. Les contraventions peuvent en dissuader bon nombre, j’en suis convaincue, cela peut faire changer les mauvaises habitudes.
  • installer de vrais barrières infranchissables voire même des poteaux entre route et pistes pour éviter les roues imposantes des camions, voitures et autres
  • mettre en place une vraie campagne d’affiche / publicité de sensibilisation pour éviter ses abus de stationnement sur voie cyclable, ces motos qui foncent sur des voies qui ne leur sont pas dédiées.
  • Et surtout rappeler ainsi à tous les usagers de la route, que la responsabilité de chacun est engagée pour une route plus sure pour tous.

Ce ne sont là que des suggestions, mais je pense que le vélo s’étant autant institutionnalisé dans le paysage urbain français, mérite une meilleure considération aussi bien en parole qu’en acte. On parle très peu des morts à vélo, mais il y en a et il ne faut pas attendre le drame pour se réveiller. Ce qui devient récurrent, fréquent bien que condamnable finit par sembler normal : mais je le répète il est temps d’agir cela n’est plus tolérable. Le peu d’espace aménagé pour la sécurité des cyclistes dans la ville ne doit pas devenir des parkings gratuits, des coupes files pour motards ou des déposes minute pour des conducteurs sans gène.

Cet article est un peu un cri du cœur mais il fallait que je vous le partage, car en tant que cycliste soucieuse de la priorité piétons, faisant de mon mieux pour respecter et le code de la route et la courtoisie envers les autres usagers de la route; et bien je trouve ça « Révoltant » de ne voir aucune action de la Ville pour agir contre ces phénomènes. Quoi qu’il en soit vive la liberté des cyclistes, et le combat continue…

Sentiments- [Bayi]

8

By dint of borrowing the same bike path every morning, I was even obstructed by unscrupulous drivers: I had a simple idea. The idea is to alert the city through the tool that one on all « Twitter » with the tangible predictable in images. I photographed the bike path I use every day of my work week. The observation remains without appeal, this week report affirms my fears:

  • The bicycle path of the Rue de Montreuil located in the 11th Paris is very dangerous.
  • It is a track in opposite direction and located on a very narrow street
    Deliveries of the largest font size on sidewalks
  • Impossible for a cyclist to venture in the opposite direction on the road to bypass, car with trucks in front on a no visibility
  • The only alternative is to often change itinerary to the sight of these illegal parking or worse continue to walk by dragging his bike.
  • The barriers between the road and the bike path, to the force of being franchised by huge truck wheels have crumbled.

What are you doing, will you tell me? I do not have a miracle solution, because this phenomenon is a human scourge, which does not depend on a secure infrastructure but the behavior of each road user. As much as the cyclist must pay attention and give priority to pedestrians, so the drivers must be at the same time vis-à-vis cyclists. But it is clear that the Parisian driver is very selfish without consideration and little looking at the risks he took to the cyclist by parking on the tracks. With experience on bike lanes, it can be noted that it is necessary to:

  • Position of municipal officers on narrow, two-way, barrier-free bike paths to avoid parking abuses, motorcycles and other illegal offenses. Contraventions are dissuading many, I am convinced, that can change bad habits.
  • Install real impenetrable gates or even poles between road and tracks to avoid the imposing wheels of trucks, cars and other
  • Set up a real advertising / awareness campaign to avoid abuses of parking on the bike lane, these motorcycles rushing on tracks that are not deducted.
  • And above all rapper to all the users of the road, that everyone’s responsibility is committed to a safer road for all.

These are only suggestions, but I think that the bike is also institutionalized in the French urban landscape, deserves better consideration both in word and in act. We speak very little of cycling deaths, but we must not wait for the drama to wake up. What becomes recurrent, frequent although reprehensible seems to be normal: but I repeat that it is time to act that is no longer tolerable. The small space equipped for the safety of cyclists in the city.


This article is somewhat a cry from the heart but I had to share it to you, car as a cyclist concerned about pedestrian priority, doing my best to respect and the road code and courtesy towards other users of the road; Well I find it « Revolting » to see no action of the City to act against these phenomena. Whatever may be the freedom of the cyclists, and the fight continues .

Feelings – [Bayi]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s